<![CDATA[" On nous cache tout. " - Les fresques de Tassili (Algérie)]]>Mon, 15 Feb 2016 02:01:47 -0800Weebly<![CDATA[Fresque de Jabbaren, dans le massif de Tassili en Algérie, au sud du Hoggar (6000 avant J-C.)]]>Wed, 05 Aug 2015 08:27:52 GMThttp://onnouscachetout.weebly.com/les-fresques-de-tassili-algeacuterie/fresque-de-jabbaren-dans-le-massif-de-tassili-en-algerie-au-sud-du-hoggar-6000-avant-j-cPhoto
En 1933, le lieutenant français Brenans, en service au Sahara, conduisit un détachement de reconnaissance dans une gorge inexplorée du massif montagneux du Tassili. Tout à coup, se détachant sur la toile de fond d’un paysage lunaire, il aperçut des spécimens typiques de peintures rupestres.


N’en croyant pas ses yeux, l’officier sauta de son méhari pour se trouver en présence, au milieu de la masse des roches inertes, d’un monde figuré plein de vitalité : des girafes mangeant les feuilles des arbres, des hippopotames s’ébrouant dans l’eau, des éléphants chargeant la trompe en l’air ! Mais le service est le service, Brenan et ses hommes furent contraints de quitter cette exposition de peinture préhistorique et de continuer leur route. Douze kilomètres plus loin, sous un soleil de feu et dans le grand silence du désert, une autre surprise : de nouvelles peintures rupestres ! 


PhotoDatant d'au moins 6000 avant Jésus Christ. Peinture rupestre du Tassili, DANS le Sahara algérien.
            
" LE RAVIN DES GEANTS "




 Les images étaient si surprenantes que les membres de l’expédition les appelèrent par plaisanterie les Martiens. En langue TOUAREG, "Jabbaren" signifie "le Ravin des Géants". Et, de fait, ces mystérieux MartiensDEVAIENT être d’une taille peu commune car quelques-uns d’entre eux mesurent six mètres et l’étonnante ressemblance qui existe entre ces Titans de Jabbaren et nos actuels astronautes revêtus de leurs combinaisons et de leurs casques spatiaux est très saisissante.

Comme les esquisses d’animaux, hautement artistiques, démontrent une grande précisionDANS les proportions et les détails, il est seulement logique de supposer que les portraits originaux des Martiens de Jabbaren sont également ressemblants. Les visiteurs des étoiles peuvent aussi avoir laissé des dons aux frustres chasseurs des savanes. Des souvenirs métalliques ou minéraux peuvent encore exister, profondément enfouisDANS les sables du Sahara avec les ossements des chefs de tribus. Certains ont peut-être été découverts mais, arbitrairement, homologués comme égyptiens ou carthaginois. 

Haut de 6m, ce personnage massif est remarquable par sa tête ronde, décorée de motifs divers. La silhouette est épaisse et tout fait penser à un scaphandrier surgi duFOND des temps. Cette impression est encore accentuée par la présence de plis horizontaux à la hauteur du cou et d'autres, verticaux, sur la poitrine. Des détails qui évoquent un vêtement enveloppant. Notons au passage qu'un personnage très ressemblant peut être vu dans la grotte de Cabro (Var). S'il n'est pas le seul dans son genre, le "Grand Dieu des martiens" comme on l'appelle un peu par plaisanterie, est le plus impressionnant de ce que Jacques Gossart, de la revue belge Kadath, appelle les Têtes Rondes. Des Têtes Rondes que l'on retrouve sur un autre site du Tassili, à Séfar. Mais cette fois, elles sont beaucoup plus petites et lèvent les bras vers un être gigantesque, à l'aspect nettement non humain. En plusieurs endroits, on peut voir d'autres Têtes Rondes dessinées comme pour suggérer qu'elles sont en train de planer en l'air.

Certains sceptiques a suggéré que c'était des hommes avec des calebasses vides sur leurs épaules s'acquitter quelque rituel primitif, la théorie qui est sansFONDEMENT par le fait que ce fruit n'a jamais été cultivée sur les hauteurs du plateau du Tassili.


Les chrétiens croyaient à l'existence des géants


« Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu’ils choisirent. Alors l’Éternel dit : Mon esprit ne dirigera pas  toujours l’homme, car l’homme n’est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans. Les géants étaient sur la terre en ces temps-là, et ils y étaient encore lorsque les fils de Dieu vinrent trouver des filles d’homme et eurent d’elles des enfants. Ce sont les héros d’autrefois »


Cette histoire de géants, à première vue ridicule, on en retrouve pourtant trace en Amérique latine avec les Mayas et les Incas. Ils croyaient eux aussi qu’une race de géants antédiluvienne avait vécue sur terre. Certains les prirent pour des dieux, d’autres se sont contentés de les mentionner dans des récits ou de les représenter picturalement. Selon les Grecs etLES ROMAINS ils proviendraient d’une pluie de cendres.


Dans le livre des Nombres, Moïse  errait dans le désert avec son peuple…

Il avait envoyé des éclaireurs chercher un endroit où s’établir. Ceux là lui avaient répondu que du côté d’Hébron habitaient des gens de grande taille, et  pour qui nous n’étions que des sauterelles.

Nombres 13:33 :  « …et nous y avons vu les géants, enfants d`Anak, de la race des géants: nous étions à nos yeux et aux leurs comme des sauterelles. »

Ils allèrent donc à Petra (Jordanie), mais ils y trouvèrent aussi des géants….


(Nous reviendrons sur les GéantsDANS un article qui leur sera consacréDANS la catégorie "Archéologie Interdite").



Sources principales :
- http://www.inmysteriam.fr/astroarcheologie-theorie-des-anciens-astronautes/les-peintures-rupestres-du-tassili-dans-le-sahara-algerien.html

- https://effondrements.wordpress.com/2012/08/16/pourquoi-les-chretiens-croient-a-lexistence-des-geants-et-des-extraterrestres/

- http://ovnizine.free.fr/ovnis-passe.html

Ci dessous, images des cavernes de Tassili.

]]>